Le point de vue des professionnels

Cannabis et conduite automobile: la situation en Europe
Cannabis and driving : the situation in Europe

Elke Raes, Alain G. Verstraete


En Europe, 3 millions de personnes consomment quotidiennement du cannabis. Des enquêtes ont démontré que plus des deux tiers des consommateurs de drogue conduisent après avoir fumé du cannabis. Les études épidémiologiques démontrent que le pourcentage de la population générale des conducteurs positifs au cannabis varie entre 0,5% et 8,2%.

Chez les conducteurs blessés ou décédés suite à un accident, le pourcentage varie respectivement de 3,3% à 10% et de 2,2% à 8,4%. Enfin, des pourcentages très élevés sont trouvés dans les études qui ont recherché les drogues chez les conducteurs suspectés de conduite sous l'influence des drogues : plus de 50% en Allemagne, en Autriche, en Belgique, au Royaume-Uni et en Suisse. Six pays européens ont adopté une législation analytique ou « per se » et les seuils de positivité varient entre 0,3 et 2 ng/mL de THC.

Aux Pays-Bas, des études expérimentales effectuées après administration de cannabis ont clairement démontré les effets délétères, en particulier en cas de consommation simultanée de cannabis et d'alcool.

Différents projets de recherche financés par l'Union européenne ont étudié les aspects épidémiologiques (IMMORTAL), la détection par tests psychotechniques (CERTIFIED) et la détection de drogues au bord de la route (ROSITA et ROSITA-2).