Cannabis au volant

Tests en situation réélle - Dr MURA / Dr KINTZ

De tels tests qu'ils soient effectués en circuit ouvert ou fermé, sont irréalisables en France. La seule expérience française a été effectuée en 1998 par des journalistes, sous contrôle de scientifiques et de médecins anonymes (Auto Plus. Drogue au volant, Magazine Auto Plus à tester, Magazine Auto Plus 1998 ; 505: 48-53 - Auto Plus. Sorties de boîte : les jeunes en danger. Magazine Auto Plus, 2001, 659, 46-52)

Leur expérience a porté sur différents types de consommateurs : très occasionnels (quelques prises par an), occasionnels (quelques prises par mois) et réguliers (plusieurs prises par semaine).

Après avoir consommé du cannabis, leurs aptitudes à conduire un véhicule ont été évaluées sur circuit fermé. Les principaux résultats ont été les suivants :

  • des perturbations très notables de la vision, surtout de nuit : temps de récupération après éblouissement augmenté, mauvaise appréciation des distances, erreurs de vision des couleurs,
  • des sorties de trajectoire en virage,
  • des temps de réaction augmentés avec des distances de freinage très allongées (plus 5 à 12 m à 80 km/h),
  • des difficultés à réaliser des marches arrière en tournant.
    Les cobayes ont avoués «qu'avec le cannabis, on n'est pas à ce qu'on fait» et que «tout demande un effort de concentration».

<< Page Précédente